Les astuces pour éviter la somnolence en voiture

Publié le : 19 novembre 20213 mins de lecture

D’après l’Asfa ou l’Association des Sociétés Françaises d’Autoroutes, à peu près 26 % des accidents graves sur la route sont causés par la somnolence ainsi que la fatigue. Voici quelques astuces pour réduire les risques d’assoupissement lorsque vous êtes au volant. 

Une technique de repos en intervalle 

Il est nécessaire de se reposer toutes les deux heures lorsque vous faites un long trajet. Cette association reconnait également que trois-quarts des conducteurs français avouent avoir déjà conduit plus de deux heures sans effectuer un arrêt récréatif. La vigilance au volant baisse après ce laps de temps. Par ailleurs, cela permet de vous dégourdir les articulations, s’étirer, prendre des encas, s’hydrater et ainsi de suite.

Même s’il s’agit de quelques minutes, cela suffit à vous aérer l’esprit pour reprendre les autoroutes. De plus, il existe un grand nombre d’aires de repos sur ces dernières. Vous ne devez pas combattre la fatigue. Une fois que vous la sentez venir, il est impératif d’effectuer une pause.

Bien négocier les trajets de longue distance

Lorsque vous devez effectuer une longue distance en voiture, il est déconseillé de l’effectuer seul. Vous devez toujours être accompagné par quelqu’un quand bien même cette personne ne conduit pas. La compagnie vous évitera les sursauts de fatigue grâce aux discussions. Les musiques trop douces ne sont également pas préconisées. 

N’hésitez pas à chanter ou à sortir de la monotonie afin d’éviter un confort qui peut mener à une somnolence. Il est important de garder le cerveau en alerte. Il existe également des heures auxquelles il est fortement déconseillé de conduire. Entre 2 et 5 h du matin, plus d’un tiers des accidents ont lieu. Cela est étonnant puisque cette période ne constitue que 10 % du trafic autoroutier. 

Faites attention à ce que vous mangez

Manger trop lourd avant un départ n’aide pas contre la somnolence. Vous devez de ce fait manger léger en privilégiant les plats qui apportent de la protéine. Cela vous aide à rester éveillé. Par contre, tout ce qui est à base de glucide et de gras possède un effet sédatif donnant la sensation de somnolence. L’alcool reste également à bannir lorsque vous devez prendre la route. 

Un grand nombre de médicaments sont également à prohiber avant de prendre la route pendant un long moment. Les pictogrammes en triangle de niveau 2 ou 3 les signalent. Les médicaments concernés sont les somnifères, les antidépresseurs, les anxiolytiques, les cachets contre le mal de transport et toute autre substance qui altère l’attention.

Plan du site